www.histoire-genealogie.com

----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Entraide - Lire la Gazette - Éditions Thisa


Accueil » Album photo » Entraide photographique » Qui pourra m’aider à situer cette carte postale ?

Qui pourra m’aider à situer cette carte postale ?

Le jeudi 1er décembre 2016, par Josiane Bonazza

Depuis une vingtaine d’années, je fais collection de cartes postales du 18e arrondissement de Paris, datant du début du 20e siècle. J’en possède un peu plus de 100. Les premières avaient été échangées par les membres de ma propre famille, puis j’ai étoffé ma collection en flânant au Marché aux Puces de Saint-Ouen.

La plupart des cartes postales, en général, possède, en plus d’un numéro, des initiales du photographe et du nom de l’Éditeur parfois, un titre qui situe le lieu, le nom du monument ou la rue où la photo a été prise.

Sur la carte postale que je soumets à votre sagacité, il est juste écrit :

J.B. LE MANS dans un cercle rouge, 5.- Paris – Clignancourt.

La carte mesure 14cm x 9cm, elle est faite d’un carton léger ; elle n’est pas écrite, et voici à quoi ressemble l’arrière de la carte :

Nous savons bien sûr que le hameau de Clignancourt a été annexé à Paris en 1860. Montmartre faisait aussi partie de ce hameau.

Mais je suppose que si cette vue avait été prise sur la Butte Montmartre ou dans le maquis, l’auteur aurait bien noté « Montmartre », ou « Maquis, vieux Montmartre », qui sont des titres beaucoup plus vendeurs que « Paris- Clignancourt ».

Ce qui me fait plutôt penser que la photo a été prise entre d’une part les rues Caulaincourt et Custine, et d’autre part la rue Ordener ; pas plus bas car on voit bien qu’il y a une grande déclivité en regardant le haut de la carte.

J’ai cherché sur internet d’autres cartes postales de « Paris – Clignancourt », et j’ai vu d’une part que les annotations au bas des cartes étaient rarement écrites en rouge (j’ ai vu 3 éditeurs différents), et d’autre part j’ai trouvé deux autres cartes postales de « J.B. Le Mans », toutes deux nommées « Paris - Clignancourt », avec des N° différents : n°1 et 6. Sur l’une, le lieu était très reconnaissable, l’autre non.

Maintenant regardons cette bâtisse peu commune : nous arrivons par une allée bordée d’arbres. A gauche une série de pots de fleurs en forme d’urnes, nues.

Le rez de chaussée n’a pas de fenêtres en façade : une porte à droite, une grande porte au milieu.

Et ce balcon de bois qui paraît assez fragile, porté par des troncs d’arbres et du bois entrelacé pour les rambardes. A gauche une dénivellation derrière la grille.

Une femme âgée assise, et trois femmes debout. Pas d’hommes, pas d’enfants, pas d’animaux.

A présent je ne vois plus quoi tirer de cette photo, c’est pourquoi je m’en remets à vous tous.

Merci d’avance pour votre aide...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

55 Messages

  • Qui pourra m’aider a situer cette carte postale ? 1er décembre 2016 11:27, par JOSIANE BONAZZA

    Bonjour à tous
    Je rectifie : Montmartre ne faisait pas partie du village de Clignancourt, mais c’est l’inverse :
    1789 – 1860 : commune de Montmartre
    Montmartre devint une commune du département de la Seine en mars 1790..
    La commune était délimitée par :

    au nord, la commune de Saint-Ouen (y compris une partie des puces de Saint-Ouen et la partie sud-est du cimetière parisien de Saint-Ouen) ;
    à l’est, le chemin des Poissonniers (limite avec la commune de La Chapelle) ;
    au sud, le mur des Fermiers généraux (limite avec la commune de Paris) ;
    à l’ouest, la commune de Clichy, puis après 1830, celle des Batignolles-Monceau9.
    La commune incluait Clignancourt qui formait un village à part plus au nord le long du chemin des Bœufs (actuellement rue Marcadet). Au xixe siècle, un nouveau hameau se développa devant la barrière de Rochechouart, le long de l’actuelle rue de Clignancourt, et la barrière Poissonnière (section de la rue des Poissonniers absorbée par le boulevard Barbès et grande rue Royale, actuellement rue de Sofia). Ce village se développa avec le lotissement du domaine du Château-Rouge à partir de 1844 : rues Poulet, Frédéric (actuelle rue Myrha), Charles-Henri (actuelle rue Doudeauville), du Château (actuellement rue de Clignancourt) et Neuve-Poissonnière (élargie en 1863 pour former l’actuel boulevard Barbès)10.
    Le 18e arrondissement est officiellement né en 1860, de la fusion des villages de Montmartre et d’une partie de la Chapelle, communes alors indépendantes.
    Cordialement
    JBE

    Répondre à ce message

  • Bonjour Au sujet du balcon au 19 e siècle début 20e le faux bois en ciment était très utilisé en trompe l’œil pour barrières et balcons ; ; ;cela fut très développé au Parc des Buttes Chaumont pour barrières de pont et balcons habitations et des imitations de rochers et après ailleurs. Dans ma jeunesse j ’en vis souvent dans ma région aussi. On voit aussi sous la rambarde du balcon une frise de cercles décoratifs certainement en ciment aussi . Les vases en urne que vous citez sont des vases Medicis en fonte ou terre cuite.
    Je poursuis mes investigations ; ; ;
    de la part de B,chabrier

    Répondre à ce message

  • Bonjour A l ’arrière plan de la maison gauche on distingue à travers branches ce que j ai cru au départ une cheminée mais elle serait bien imposante par rapport aux autres ; ; ;ne serait ce pas un clocher ou tour de quelque bâtiment très proche ... de la part de B.chabrier

    Répondre à ce message

    • Qui pourra m’aider a situer cette carte postale ? 1er décembre 2016 14:03, par JOSIANE BONAZZA

      Bonjour B.Chabrier
      Vous avez très certainement raison pour la maçonnerie en ciment.Ce qui me faisait penser au bois, c’est le fait que ce balcon ne semble pas du tout rectiligne .
      La cheminée à gauche parait assez semblable aux deux cheminées de la maison de face.
      La maison de gauche semble être une prolongation de celle-ci : même balcon, mais le toit est rehaussé, et la cheminée aussi de ce fait.
      Cordialement
      JBE

      Répondre à ce message

  • Qui pourra m’aider à situer cette carte postale ? 1er décembre 2016 14:57, par Franck Boulinguez

    Bonjour Josiane,

    Vous serez t’il possible de nous fournir cette image en meilleure définition ? Un scan à 300dpi ou plus serait idéal pour voir les détails.

    Cordialement
    Franck

    Répondre à ce message

  • Qui pourra m’aider à situer cette carte postale ? 2 décembre 2016 10:21, par Rouard

    un jour de visite à Paris , nous nous sommes arrêtés dans une sote de petit parc tout en longueur qui ressemblait au site de cette carte postale , et situé près du cimetière du père lachaise ...

    Répondre à ce message

  • Qui pourra m’aider à situer cette carte postale ? 2 décembre 2016 11:07, par nicolegerard

    J’ai tout de suite pensé en voyant votre photo à du faux bois en ciment armé sur fil de fer qu’on appelait "rocaille",les artisans qui les fabriquaient étaient appelés rocailleurs et différaient des maçons par leur démarche décorative et artistique.Je pense que toutes les régions en possédaient,et dans la banlieue parisienne de mon enfance,ces rambardes ornaient encore les maisons de qualité un peu bourgeoises.Dans la maison des grand-parents de mon mari,aujourd’hui démolie,c’était non seulement une rambarde,mais un perron juché sur une fausse grotte qui devait faire la fierté de ses propriétaires puisqu’ils s’étaient fait photographier devant.

    Répondre à ce message

  • Bonjour,

    Voyez :
    http://www.montmartre-secret.com
    Site sur le Montmartre d’hier et d’aujourd’hui très illustré
    BàT MB 02/12/2016

    Répondre à ce message

  • Qui pourra m’aider à situer cette carte postale ? 2 décembre 2016 11:40, par cathy

    Bonjour,

    A l’arrière plan, à droite, je crois voir un clocher mais je ne connais pas assez Paris pour le reconnaitre.
    Bon courage dans vos recherches.

    Répondre à ce message

  • Qui pourra m’aider à situer cette carte postale ? 2 décembre 2016 15:35, par JOSIANE BONAZZA
    • B. Chabrier, vous avez entièrement raison pour les bâtiments à travers les branches, et au fait merci pour les vases Médicis.
      J’ai agrandi la photo, coin gauche, haut mileu, et coin droit. Et il y a bien des immeubles loin sur les hauteurs.
      A droite, par contre, Cathy, ce n’est pas évident ; entre les cheminées et les branches, on a du mal à discerner.
    • Oui Nicole vous devez avoir raison pour le faux bois, et merci de m’apprendre ce nom de "rocailleur".
    • Merci MB pour ce site.De plus, j’ai feuilleté mes livres sur l’ancien Montmartre et l’ancien 18ardt, mais cette CP n’apparait pas.
    • Je vous remercie Rouard, mais le cimetière du Père Lachaise n’est pas dans le même ardt.
      J’envoie mes agrandissements à Thierry, car je ne sais pas les faire apparaître dans ce message.
      Cordialement
      JBE

    Répondre à ce message

  • Qui pourra m’aider à situer cette carte postale ? 2 décembre 2016 17:13, par Berger Olivier

    Bonjour Madame,
    Tout d’abord, je vous confirme la mode des garde-corps en imitation du bois entre la fin XIXe et le début XXe s, constitués en béton armé, destinés à donner aux bâtiments une touche champêtre et que l’on retrouve en banlieue, sous forme de garde-corps de fenêtres, balcons et même kiosques de jardins.
    Il peut s’agir d’une ancienne ferme convertie en logement, ce type de construction avec toit en appentis et coursive, était typique du logement ouvrier de la seconde moitié du XIXe s, dans les arrière-cours ou en fond de parcelles, pour rentabiliser celles-ci.
    L’urbanisation a ensuite gagné en intensité, ces constructions disparaissant pour laisser la place à de nombreuses usines de toute taille. A leur tour ces usines et ces ateliers, ces garages, disparaissent dans les années 1960-70 et on a souvent à la place de grands immeubles résidentiels de standing ou de catégorie moyenne, voire des HLM.
    Mais comme ça, il est difficile de localiser votre site qui pourrait aussi bien être sur le secteur de Montmartre, que derrière ce village, vers le square de Clignancourt et le quartier du même nom.
    En espérant vous avoir un peu aidée, je vous prie de recevoir mes sincères salutations,
    OB

    Répondre à ce message

    • Qui pourra m’aider à situer cette carte postale ? 5 décembre 2016 16:59, par lions

      le balcon construit ainsi fait partie de l’art des rocailleurs voir l’art des rocailleurs, maison du patrimoine, j’ai vu pas mal de rocaille ainsi à Collioure. Au 19e siècle, des maçons ont un nouvel matériau ! le ciment et ainsi créent des barrières, des bancs et toute sorte de décors pour les maisons et les jardins !

      Répondre à ce message

  • Qui pourra m’aider à situer cette carte postale ? 2 décembre 2016 17:16, par Berger Olivier

    Vu ainsi, ce bâtiment ressemble bien à un corps de ferme modifié, avec sa large porte centrale, en bas, le site ayant été une campagne avant l’annexion de 1860 sous Haussmann.
    Peut-être aurez-vous des éléments dans le livre du belge George Renoy, issu d’une série sur Paris, consacré à Montmartre : ‎RENOY ,Georges,‎
    ‎Paris en cartes postales anciennes , Butte-Montmartre ,‎
    ‎bibliothèque Européénne - Zaltbommel ,1973,
    Il présente souvent dans cette série des images très rares et les anecdotes abondent.
    Bonne réception,
    OB

    Répondre à ce message

    • Qui pourra m’aider à situer cette carte postale ? 3 décembre 2016 14:03, par JOSIANE BONAZZA

      Bonjour Olivier
      Je vais essayer de trouver ce livre. Merci pour l’info.
      Je ne suis pas sûre que cette maison soit une ancienne ferme. Je vois les photos de la ferme Debray,anciennement en haut de la butte, la ferme rue Marcadet, l’ancienne bergerie rue Marcadet : ce sont plutôt de grosses bâtisses.
      Bon WE
      JBE

      Répondre à ce message

  • Qui pourra m’aider à situer cette carte postale ? 2 décembre 2016 18:28, par Martine Hautot

    bonjour,Josiane
    En regardant les cartes postales du vieux Montmartre ,j’ai trouvé cette représentation de la cour des espagnoles dans la parc du château des brouillards . Ce n’est pas la maison que vous nous montrez mais les balcons m’y ont fait pensé. Est-ce que ça ne pourrait être une maison voisine ?

    https://www.delcampe.fr/fr/collections/search?term=montmartre+cour+des+espagnoles&show_type=all&display_ongoing=ongoing&started_days=&started_hours=&ended_hours=&display_only=ongoing&min_price=&max_price=¤cy=ALL_CURRENCIES&seller_localisation=&is_searchable_in_descriptions=&search_mode=all&order=&view=&excluded_terms=&country=FR

    Bien cordialement,
    Martine

    Répondre à ce message

  • Qui pourra m’aider à situer cette carte postale ? 2 décembre 2016 18:51, par B.Delaveau

    Bonsoir
    A gauche en haut, derrière l’imposante cheminée il me semble apercevoir un bâtiment haut, ne serait ce pas la paroisse Notre Dame de Clignancourt située 97 rue du Mont Cenis .... Mais c’est tellement flou, c’est de la devinette....
    bon courage

    Répondre à ce message

  • Qui pourra m’aider à situer cette carte postale ? 3 décembre 2016 10:17, par JOSIANE BONAZZA

    Bonjour Martine
    En effet la forme de cette maison ressemble à ma CP. Elles sont peut-être proche l’une de l’autre. Mais j’ai lu que dans le maquis, les "plus riches" s’étaient construit des chalets.

    Vous avez raison, B.Delaveau, on distingue en haut à gauche comme un clocher. Mais Notre Dame de Clignancourt est au bas d’un versant de Montmartre.
    Par contre je me demande si ce ne serait pas le batiment panoramique du funiculaire, construit pour l’exposition universelle de 1900.
    Bon WE à tous
    JBE

    Répondre à ce message

  • Qui pourra m’aider à situer cette carte postale ? 3 décembre 2016 14:16, par Danielle

    Il existe une série avec 6 cartes avec la légende Paris-Clignancourt que je possède. La vôtre en fait partie. La localisation est rue Marcadet, un peu après le croisement avec la rue du Mont-Cenis... C’était le domaine de la seigneurie de Clignancourt avec parc, manoir, ferme, etc... à peu près entre le 101-104 de la rue Marcadet, après la maison "A la Tourelle". C’était immense.
    Amicalement

    Répondre à ce message

    • Qui pourra m’aider à situer cette carte postale ? 3 décembre 2016 20:51, par JOSIANE BONAZZA

      Bonsoir Danielle
      Formidable. Vous venez donc d’éclaircir le mystère !
      J’ai vu en effet la carte de la maison à la tourelle, puis une autre représentant un immeuble en coin de rue avec un escalier double.
      Pouvez-vous me dire comment vous pouvez situer ma CP ? la vôtre a une annotation de lieu ? la série entière concerne la rue Marcadet ?
      Cordialement
      JBE

      Répondre à ce message

      • Qui pourra m’aider à situer cette carte postale ? 4 décembre 2016 08:03, par Danielle

        Bonjour
        J’ai trouvé ces informations dans le petit livre du Marquis de Rochegude "Promenade dans toutes les rues de Paris par arrondissements", publié en 1910, dans la partie XVIIIè. Ces infos sont reprises partiellement dans le Dictionnaire historique des rues de Paris de Jacques Hillairet à "Rue Marcadet".
        La série que je possède (je ne peux pas ici vous scanner les cartes) n’a pas d’autres légendes que "Paris-Clignancourt". Elles représentent aussi des vues de la demeure, du parc mais l’une d’entre elles la maison à la Tourelle (seule bâtiment qui existe toujours.
        Amicalement
        Danielle

        Répondre à ce message

    • Qui pourra m’aider à situer cette carte postale ? 4 décembre 2016 19:35, par Colette Boulard

      Ce serait très intéressant et agréable de voir les cinq autres cartes postales. Pourriez-vous, d’une manière ou d’une autre ? merci à vous, et merci de nous faire découvrir cprama

      Répondre à ce message

  • Qui pourra m’aider à situer cette carte postale ? 4 décembre 2016 10:08, par Philippe Cailloux

    Bonjour, il y aussi sur le site des AD de Paris des photographies par arrondissement, par rue, par thème. Peut être y trouverez vous des informations complémentaires.
    http://canadp-archivesenligne.paris.fr/documents_figures/_collections_photos/index.php

    PC

    Répondre à ce message

  • Bonjour Suite aux informations de Danielle j ai trouvé copie de l’ un des ouvrages sur internet
    http://www.tout-sur-google-earth.com/t12916-promenades-dans-toutes-les-rues-de-paris-par-felix-de-rochegude-1910
    vous cliquez sur le premier lien qui s affiche et après sur le volume 18 PAGE 28 SUR 77 pour explications rue Marcadet.
    Je remercie personnellement Danielle car son information va me permettre de trouver des infos sur la rue où l un de mes ancêtres vécu.
    j ’ai aussi cherché dans toutes les peintures d’Utrillo et Soutine pensant peut être trouver une toile représentant cette maison malheureusement je n’en ai pas trouvé, un peintre a pu immortaliser cet habitat particulier ; ; ; ; de la part de B.Chabrier

    Répondre à ce message

  • Qui pourra m’aider à situer cette carte postale ? 4 décembre 2016 13:40, par MICMA

    Si la photo est prise aux alentours de midi, au printemps, la maison est face à l’ouest, avec la déclivité montant vers le sud est ce qui semble contradictoire avec l’indication Clignancourt , ce lieu dit se trouvant au nord est de la butte. Autrement cette carte semble dater de la fin du XIXe siècle et pourrait représenter un ancien corps de ferme dépendant d’une propriété (à cause de la rangée de vases)

    Répondre à ce message

    • Qui pourra m’aider à situer cette carte postale ? 4 décembre 2016 15:51, par JOSIANE BONAZZA

      C’est un point de vue très intéressant.
      La butte monte vers le sud mais aussi vers l’ouest.
      Vu les ombres, je dirais que la photo serait prise dans l’après-midi et même plutot fin d’après midi, et donc la maison serait adossée au sud.
      Mais vu que le Manoir ainsi que la ferme, placés de part et d’autre de la rue marcadet, étaient très grands, cette maison à l’intérieur de ces domaines avait plusieurs orientations possibles.
      Bon dimanche
      JBE

      Répondre à ce message

  • Qui pourra m’aider à situer cette carte postale ? 4 décembre 2016 18:54, par Berger Olivier

    Bonsoir,
    Tout ceci confirme l’idée qu’il s’agit d’un corps de ferme ou en tout cas un bâtiment rural, sans doute les communs du manoir ou la maison du jardinier ?
    Il y avait aussi pas mal de fermes dans les quartiers annexés en 1860 qui fournissaient du lait aux hôpitaux et institutions de charité...
    En tout cas j’ai déjà vu des maisons de jardinier avec une remise intégrée et sa porte très haute en RDC, comme ici.
    Comme info, je n’ai rien de plus.
    Bonne chance pour la suite !
    OB

    Répondre à ce message

  • Qui pourra m’aider à situer cette carte postale ? 4 décembre 2016 19:07, par JOSIANE BONAZZA

    Bonsoir à tous
    Je fais un point de la situation :
    Grâce à Danielle nous savons maintenant que le chalet se situait dans une grande propriété et que toutes les CP de la série sont en rapport.Et voilà la superbe demeure (le chalet est à gauche de celle-ci en angle droit) :
    http://images.google.fr/imgres?imgurl=http%3A%2F%2Fwww.cparama.com%2Fforum%2Fcartes2015%2F1450254865-Domaine-de-Clignancourt-1.jpg&imgrefurl=http%3A%2F%2Fwww.cpar
    Maintenant, au dos d’une des CP, l’ancien détenteur avait noté (en 1927) :" Cette propriété appartenait à la famille de Trétaigne et a été vendue à la ville de Paris. Sur son emplacement se trouve maintenant la rue de Trétaigne".
    Donc il y a une possibilité pour que ce soit au n° 75 de la Marcadet où la baronne douairière de Trétaigne installa une institution de jeunes filles.
    Il est difficile de se rendre compte maintenant que les domaines faisaient 5 hectares.
    Je continue à chercher des preuves.
    Bonne soirée ET MERCI BEAUCOUP DANIELLE
    JBE

    Répondre à ce message

    • Qui pourra m’aider à situer cette carte postale ? 5 décembre 2016 11:03, par Martine Hautot

      Bonjour , Josiane

      J’ai trouvé plusieurs références bibliographiques qui pourront peut-être vous aider :d’abord dans le grand dictionnaire universel du XIX siècle de Larousse paru entre 1866 -1876 ,à l’article Clignancourt :

      « On voit encore, au no 103 de la rue Marcadet, l’ancienne demeure des seigneurs de Clignancourt, mais qui parait bien tristement métamorphosée, lorsqu’on lit dans ses titres de propriété qu’elle fut jadis une belle et grande maison avec des jardins spacieux, embellis par des bassins, des grottes et des fontaines qui alimentaient des sources aujourd’hui disparues »
      On sait par ailleurs ,d’après les ordonnances de police(nomination des membres de la commission d’hygiène du XVIII arrondissement ) que Léon Michel de Trétaigne habitait au 112 de la rue Marcadet en 1860 et d’après l’ouvrage sur les rues de Paris cité dans un commentaire ci-dessus que cet hôtel a été démoli en 1904 pour percer une rue . Enfin nous avons une description de la propriété des Trétaigne père et fils dans l’ouvrage :de Séville à Montmartre de Charles Monselet paru en 1865 :
      "Mrs de Trétaigne père et fils habitent eux-mêmes au bas de Montmartre ,dans la rue Marcadet ,un ravissant domaine ,composé d’une maison ,ou plutôt d’une petite maison (ces deux derniers mots en italique ),ornée de bas-reliefs érotiques et d’un parc d’une étendue qu’on ne soupçonnerait pas dans un faubourg parisien.De longues avenues de tilleuls et de maronniers ,d’épaisses charmilles,de pelouses immenses,de peupliers gigantesques ,de cèdres,des arbres de Judée contribuent à rendre invraisemblable cette propriété magnifique"
      Je verrai plutôt pour ma part la maison dont vous recherchez la situation dans ce domaine entre le 103 et le 112 de la rue Marcadet .
      Bien cordialement,
      Martine

      Répondre à ce message

      • Qui pourra m’aider à situer cette carte postale ? 5 décembre 2016 11:24, par JOSIANE BONAZZA

        Bonjour à tous
        Vous avez raison Martine, je pense que cette demeure se trouve au 112 de la rue Marcadet.
        Ce matin, sur une carte du 18è datant de 1900 environ, j’ai reporté les emplacements des domaines expliqués dans l’Hillairet, et maintenant je me dirige plutot vers le 112 rue Marcadet, anciennement hotel de la boule d’or.
        On en voit l’entrée sur la CP n° 6 de la même série, derrière l’étal d’artichauds. Un grand mur arrondi, le dernier endroit de verdure du quartier.

        Je sais que j’ai vu cette boule d’or sur des CP, mais je n’arrive pas à la retrouver.
        Ce domaine englobait ce qui deviendra les rues Lapeyrère et trétaigne, comme dit bien l’ ancien propriétaire d’une des CP.
        Cordialement
        JBE

        Répondre à ce message

  • bonjour je suis tombee sur ce site http://www.hervedavid.fr/francais/montmartre/societevieuxmontmartre.htm
    les pages ou un livre jaune sont consultables . Je n ai pas le temps de trier chercher dans ces infos alors j espère que vous allez pouvoir le faire il semble que ce soit une mine d informations ; ; ;faut il tomber sur les bonnes. Bon courage De la part de B.Chabrier

    Répondre à ce message

  • http://www.roussard.com/detaildicolieux.html

    ces livres contiennent peut être aussi des infos
    de la part de B.chabrier

    Répondre à ce message

  • Qui pourra m’aider à situer cette carte postale ? 5 décembre 2016 13:30, par Martine Hautot

    En complément ,vous trouverez une description de la maison de la boule d’or dans le numéro du Vieux Montmartre 1896/07

    http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k9602641w/f27.image.r=tr%C3%A9taigne?rk=1158804;0

    Vous y trouverez copie d’un acte de 1788 qui indique la maison de la boule d’or se trouve à droite de la cour et qu’à gauche il y a une écurie et une remise avec au dessus le logement du jardinier .

    Ce pourrait bien être l’endroit photographié avant que le percement des deux nouvelles rues Tretaigne et Lapeyrère en 1903/1904 ne fasse disparaître cet ensemble de maisons.

    Après il y eut d’après les bulletins du conseil municipal de Paris ,le projet d’un grand parc dans ce qui restait du domaine de Clignancourt mais cela n’a pas abouti.
    Grâce àvous ,j’en ai appris un peu plus sur l’histoire de ce quartier .Merci de nous avoir offert cette occasion d’une recherche passionnante.
    Martine

    Répondre à ce message

  • Qui pourra m’aider à situer cette carte postale ? 5 décembre 2016 14:12, par Martine Hautot

    Et pour confirmer le tout, dans le bulletin du vieux Montmartre 1906/07 page VIII

    http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5690746b/f51.image.r=%22la%20maison%20de%20la%20boule%20d’or%22 ?rk=42918 ;4

    dans le rapport du secrétaire général,il est signalé :

    "six vues de la maison de la boule d’or et de son parc qui ont appartenu à la famille de Trétaigne assez aimable pour nous en adresser le souvenir ."

    Martine

    Répondre à ce message

    • Qui pourra m’aider à situer cette carte postale ? 5 décembre 2016 16:18, par JOSIANE BONAZZA

      Bonjour Martine
      Je n’arrive à ouvrir aucun de ces liens. Mais je vous fais confiance. Vous avez trouvé les preuves du fait que cette série de cartes postales représente "LA MAISON DE LA BOULE D’OR", située au 112 de la rue Marcadet, qui a appartenu en dernier aux Tretaigne.

      Il ne reste qu’un mystère, qui ne sera peut-être pas éclairci : pourquoi l’auteur de ces CP n’a pas précisé le nom du lieu sur cette série de photos ? Mais je pense que nous en resterons là sur ce sujet.
      Merci à tous d’avoir participé en faisant si bien travailler vos petites cellules grises.
      Cordialement
      Josiane

      Répondre à ce message

      • Qui pourra m’aider à situer cette carte postale ? 5 décembre 2016 17:46, par Martine Hautot

        oui ,les liens ne marchent pas .Voici une méthode pour retrouver facilement ces textes (moi,j’ai tâtonné !) Sur le site de gallica.fr ,recherchez le vieux Montmartre ,vous trouverez la liste des numéros de la revue ,mais en désordre : à l’occurrence 24 ,vous avez le numéro 1906/07 avec dans le rapport du secrétaire général ,au bas de la page VIII, l’allusion aux six vues et à l’occurrence 39 le numéro 1896/07 avec la description de l’hôtel de la boule d’or à partir de la page 258 et l’acte avec la présence de l’habitation du jardinier au dessus de l’écurie page 262.
        Pour ce qui est de la seule indication de Clignancourt, c’est peut-être parce que ces maisons étaient situées sur l’ancienne Seigneurie de Clignancourt, peut-être aussi qu’à l’époque c’était plus parlant et j’imagine aussi que ces cartes postales pouvaient être un souvenir pour la famille et non destinées au commerce ,ce qui explique qu’on en trouve si peu .
        A une autre fois peut-être pour une autre recherche .
        Martine

        Répondre à ce message

  • Qui pourra m’aider à situer cette carte postale ? 5 décembre 2016 16:20, par Jacques

    Bonjour Josiane, bonjour à tous,

    J’ai suivi cette passionnante recherche avec beaucoup d’intérêt et je suis toujours stupéfait de la rapidité avec laquelle les réponses sont trouvées.
    Pour apporter ma pierre à l’édifice, je vous indique un lien qui vous donne l’historique de la "Maison de la Boule d’or" :
    https://archive.org/stream/curiositshistor00sellgoog#page/n286/mode/1up

    Cordialement.
    Jacques

    Répondre à ce message

  • Qui pourra m’aider à situer cette carte postale ? 5 décembre 2016 18:36, par JOSIANE BONAZZA

    Merci Jacques,
    Alors ça, c’est "L’HISTOIRE" de la BOULE D’OR .C’est une FOLIE, au sens propre comme au figuré !
    Merci aussi à B.Chabrier, puisque vous l’aviez trouvée aussi.
    J’apprends que le domaine s’étendait jusqu’à la rue du Poteau, et a englobé aussi le 110 de la rue à un moment donné.
    Que Trétaigne recevait des artistes , exposait leurs tableaux et les collectionnait.
    Quelle belle histoire.
    Merci à tous
    Josiane

    Répondre à ce message

    • Si vous voulez voir liste des œuvres vendues de sa collection et quelques repros noir blanc allez dans Gallica bnf et tapez en recherche Collection Tretaigne et vous trouverez à voir le catalogue de la vente dans les propositions . idem comme pour autres le lien ne se copie pas je ne peux le joindre. Il possédait des Troyon, Diaz, Delacroix etc ; ; ; ;
      De la part de B ;chabrier

      Répondre à ce message

    • Qui pourra m’aider à situer cette carte postale ? 5 décembre 2016 22:14, par Jacques

      Bonsoir Josiane,

      Jean Baptiste MICHEL de TRÉTAIGNE, baron de l’Empire, est décédé dans cette demeure le 11.04.1869 et non en 1865 comme indiqué dans l’Histoire de la maison de la Boule d’or.
      Vous trouverez son acte de décès en date du 12.04.1869 Paris 18e, acte n° 877.
      Il est inhumé au cimetière du Père-Lachaise.

      Son fils Jean Baptiste François Léon y est également décédé le 30.09.1876 (acte n° 2534 en date du 02.10.1869).

      Cordialement.
      Jacques

      Répondre à ce message

      • Qui pourra m’aider à situer cette carte postale ? 6 décembre 2016 18:31, par JOSIANE BONAZZA

        Merci à tous les deux pour ces nouveaux renseignements.

        J’ai trouvé dans le livre de Jean-Marc Léri et Clément Lepidis sur Montmartre que la Maison de la Boule d’Or s’était appelée L’Hotel de Trétaigne, ce qui est logique à partir du moment où elle appartenait aux Trétaigne.Et d’ailleurs la CP : la partie de colin-maillard qu’on peut voir sur CPArama ,partie : " Dans les jardins privés de Montmartre", a lieu dans le parc de l’Hotel de Trétaigne.
        Il y a dans ce superbe parc, des statues, des vases Médicis,etc... et un boulingrin. J’avoue que je ne savais pas quel était le sens de ce mot : c’est un parterre de gazon pour jouer aux boules.

        Trétaigne, après l’ouverture de la rue Ordener qui diminue son terrain, acquiert le n°110 de la rue Marcadet : La maison du Pigeon Blanc. Ce terrain est maintenant au coin de la rue Lapeyrère.
        Cordialement
        JBE

        Répondre à ce message

  • Qui pourra m’aider à situer cette carte postale ? 17 décembre 2016 18:00, par jeannot

    Bonsoir,
    Il y à une personne sur geneanet qui fait la généalogie de Michel de Trétaigne et qui écrit :
    L’hôtel de la Boule d’Or (112 rue Marcadet) appartint, en 1839, au baron Michel de Trétaigne, ancien médecin principal des armées de l’Empire, qui le légua à sa mort, à son fils Léon-Michel de Trétaigne, un des historiens de Montmartre et de Clignancourt.
    http://gw.geneanet.org/garric?lang=fr&p=jean baptiste&n=michel de tretaigne
    jeannot

    Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2022 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Mentions légales | Conditions Générales d'utilisation | Logo | Espace privé | édité avec SPIP