www.histoire-genealogie.com

----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Entraide - Lire la Gazette - Éditions Thisa


Accueil » Articles » Les institutions » « La juste punition du dernier roi des français »

« La juste punition du dernier roi des français »

Le vendredi 21 janvier 2022, par Michel Guironnet

Après le discours de Robespierre devant la Convention, celle-ci institue par le décret du 18 floréal an II, une fête pour célébrer l’anniversaire de l’exécution, place de la Concorde, du Roi Louis XVI, le 21 janvier 1793.

« Les principales dispositions du décret du 18 floréal an II méritent d’être rapportées comme témoignage du courant des idées du temps. Après avoir proclamé l’existence de l’Être suprême et l’immortalité de l’âme, le décret dispose :

  • « Art. 6. La République française célébrera tous les ans les fêtes du 14 juillet 1789, du 10 août 1792, du 21 janvier 1793, du 31 mai 1793.
  • Art. 7. Elle célébrera, aux jours de décade, les fêtes dont l’énumération suit : A l’Être suprême et à la Nature, au Genre humain, au Peuple français, aux Bienfaiteurs de l’humanité, aux Martyrs de la liberté, à la Liberté et à l’Égalité, à la République, à la Liberté du monde, à l’Amour de la patrie, à la Haine des tyrans et des traîtres, à la Vérité, à la Justice, à la Pudeur, à la Gloire et à l’Immortalité, à l’Amitié, à la Frugalité, au Courage, à la Bonne Foi, à l’Héroïsme, au Désintéressement, au Stoïcisme, à l’Amour conjugal, à l’Amour paternel, à la Tendresse maternelle, à la Piété filiale, à l’Enfance, à la Jeunesse, à l’Age viril, à la Vieillesse, au Malheur, à l’Agriculture, à l’Industrie, à nos Aïeux, à la Postérité, au Bonheur.
  • Art. 8. Les Comités de Salut public et d’Instruction publique sont chargés de présenter un plan d’organisation de ces fêtes. » [1]

Chaque année, à la date du jour le plus près du 21 janvier dans le calendrier républicain, « la mort du tyran » devra être fêtée dans toute la République.

« République française. Paris. Les peuples esclaves célèbrent l’anniversaire de la naissance de leurs tyrans ; les peuples libres doivent célébrer l’anniversaire de leur mort. Hier, 2 pluviôse, la convention nationale, les Jacobins, la commune et les sections armées se sont rendus à la place où l’année dernière, à pareil jour, est tombée la tête du dernier roi des français ; et là, devant la statue de la liberté, ils ont fait retentir l’air de cette déclaration : Guerre aux tyrans, paix aux chaumières. » [2]

En janvier 1798, à Condrieu dans le Rhône, la célébration de l’anniversaire de l’exécution du « dernier Roy des Français » demande quelque organisation :

JPEG - 86.2 ko
Préparation de la fête
JPEG - 46.6 ko
Délibération du 29 nivôse An VI (18 janvier 1798)

« Le Commissaire met sur le bureau la loi du 18 floréal An 3e qui ordonne la célébration, chaque année, au jour correspondant au 21e janvier d’une fête en mémoire de la mort du dernier Roy des français ; ensemble celle du 21e nivôse An 5e qui ordonne pour ce jour le renouvellement, de la part de tous les fonctionnaires et employés de la République, du serment de haine à la Royauté auquel ils sont assujettis. Il requiert en conséquence que le conseil prenne les mesures nécessaires pour l’exécution de ces deux loys.
Sur ce, le conseil arrête :
Article 1er : la fête du 21 janvier, époque de l’anniversaire de la juste punition du dernier Roy des français sera annoncée à nos concitoyens par l’affiche et publication des présentes.
Seront tous les fonctionnaires et employés de la République résidants…ce ressort, officiellement convoqués pour venir le deux pluviôse prochain, 21e janvier (vieux stile) prêter entre nos mains le serment prescrit par la loy. »
 [3]

JPEG - 80.1 ko
"Journal militaire" 30 nivôse An III (19 janvier 1795)
Pour en savoir plus :
Arrêté du Bureau central du canton de Lyon. Anniversaire de la juste punition du dernier roi des Français. Ordre de la cérémonie.
Du 28 nivôse an VII
(17 janvier 1799)

La loi du 3 nivôse an VIII (24 décembre 1799), dans un but de conciliation nationale, supprime les fêtes du 10 août et du 21 janvier instituées par la loi du 18 floréal an II.

JPEG - 79.8 ko
"Grande conspiration des pommes cuites"
Brochure satirique contre les Jacobins
https://archive.org/details/grandeconspirati00jaco/mode/2up

[1« Répertoire méthodique et alphabétique de législation, de doctrine et de jurisprudence en matière de droit… » Tome 1 par Désiré Dalloz et par Armand Dalloz (1845-1870)

[2« Le Républicain français » daté de « l’an second après l’abolition de la Royauté. Tridi 3 pluviôse. » (22 janvier 1794)

[312 L 3 archives départementales du Rhône : délibération de la « municipalité de canton de Condrieu » (29 nivôse An VI =18 janvier 1798)

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

9 Messages

  • « La juste punition du dernier roi des français » 21 janvier 08:17, par sandrine Faichaud

    Bonjour Michel
    Nous sommes le 21 janvier, bien trouvé de le faire paraître aujourd’hui cet étonnant article ! J’ignorais cela et votre écrit Mérite de nous remémorer ces choses à l’avenir ! Ils pouvaient oser désormais sans se faire guillotiner !!!
    On pourrait fêter de nombreux anniversaires de délivrance suite au décès de nombreux tyrans qui ont vécu sur cette terre….
    Merci Pour cet article fort intéressant qui réveil de bon matin ! À bientôt
    Sandrine

    Répondre à ce message

  • « La juste punition du dernier roi des français » 21 janvier 08:57, par martine hautot

    Merci de nous rappeler cette "fête " oubliée mais ce 21 janvier ,on disait il y a peu de temps encore des messes pour le repos de l’ âme de LOUIS XVI,dans un tout autre esprit ,évidemment !

    Répondre à ce message

  • « La juste punition du dernier roi des français » 21 janvier 10:09, par pierrick chuto

    C’est bien, Michel, d’avoir pensé à la mort cruelle de ce bon roi Louis qui n’avait rien d’un tyran. Ça y est, je deviens royaliste !

    Répondre à ce message

  • tournan en brie 21 janvier 11:36, par marguerite level

    bonjour et merci pour cette non fête heureusement que cette date a été supprimée, on n’en est plus là liberté, égalité, fraternité chacun pense ce qu’il croit être juste !! comme les royalistes actuels qui eux doivent plutôt commémorer cette mort inique quelque part !! libre à eux et merci encore de nous apprendre ces faits surprenants !!!

    Répondre à ce message

  • « La juste punition du dernier roi des français » 21 janvier 14:16, par Gewa Thoquet

    Bonjour Michel,
    grâce à vous j’ai encore appris un pan de l’histoire française que je ne connaissais pas, c.à.d.la fête de la célébration de l’anniversaire de l’exécution de Louis XVI. Etonnant. Merci beaucoup. Le 21 janvier 1993, exactement 200 ans après les faits, j’ai photographié, en passant par hasard à la place de la Concorde à Paris, une petite célébration en honneur de ce même Louis XVI par une poignée de personnes.
    Merci encore, Gewa

    Répondre à ce message

  • Bonjour

    Quel style pompeux pour une si triste fête...
    Tout ça pour que les survivants deviennent nobles d’empire...
    Encore un article intéressant sur une fête oubliée...
    Thierry

    Répondre à ce message

  • « La juste punition du dernier roi des français » 23 janvier 17:58, par Sonia Landgrebe

    Bonjour Michel,
    Merci de cette mise en lumière très intéressante ! Voilà une fête qui a été vite abandonnée, et j’ai envie de dire, tant mieux. Il existe des symboles plus agréables à célébrer ...
    J’ai lu aussi avec intérêt l’article 7, dont je ne connaissais pas la liste complète. Il y a certaines célébrations qu’on aurait peut-être dû garder, pour le coup ;)
    Cordialement,
    Sonia

    Répondre à ce message

  • « La juste punition du dernier roi des français » 24 janvier 09:04, par Michel Guironnet

    Bonjour,

    Merci à toutes et à tous pour vos sympathiques commentaires.

    L’histoire locale de cette période recèle encore bien d’autres "trésors" inédits.
    J’aurais sans doute l’occasion de vous en faire découvrir quelques autres.

    Très cordialement.
    Michel Guironnet

    Répondre à ce message

  • Bonjour,
    A LYON, il y a chaque année une messe à la mémoire du roi Louis XVI le 21 janvier, annoncée par le journal régional "le Progrès".

    Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2022 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Mentions légales | Conditions Générales d'utilisation | Logo | Espace privé | édité avec SPIP