www.histoire-genealogie.com

----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Entraide - Lire la Gazette - Éditions Thisa


Accueil » Articles » Entraide généalogique ou historique » La jeunesse d’un enfant trouvé

La jeunesse d’un enfant trouvé

L’enfance de Félix Florestan

Le vendredi 12 août 2022, par Michelle Poirier

Félix FLORESTAN, né à Baugé (49), le 8 Avril 1821, est un enfant déposé et trouvé sur les marches de la maison de Mme Mercier de la rue des Brisées.

JPEG - 123.1 ko
l’hospice de Baugé

Présenté à l’état civil le 10 du même mois, il est nommé et prénommé FLORESTAN Félix par l’officier d’Etat-civil qui décrit ses vêtements comme étant de bonne qualité mais sans signe distinctif.

Il a été trouvé sur un lit de plume de poules...

JPEG - 91.6 ko
Extrait de l’acte de naissance

Lien vers l’acte de naissance de Félix FLORESTAN (AD49 - Baugé — Naissances, mariages, décès 1820-1823- 6E18/2 - vue 98/318)

Marié à Cherbonnière (17), le 25 Octobre 1853 avec Angélique BRIS, il aura 7 enfants, dont 6 vivants, qui ont appris à lire et à écrire et ont tous eu une vie professionnelle bien remplie.

JPEG - 131.3 ko
Extrait de l’acte de mariage

Lien vers l’acte de mariage de Félix FLORESTAN et Angélique BRIS (AD17 - Cherbonnières - Naissances Mariages Décès 1853 1857 2E108/15* vue 32/77)

Il est soit "tailleur de pierres" ou "maçon" suivant les actes. Je suppose que son déplacement du Maine et Loire à la Charente Maritime est lié à son métier, mais de ce côté là je n’ai rien trouvé.

Par contre, je ne parviens pas à trouver ce qu’il a fait entre sa naissance et son mariage. Je sais qu’à cette époque, les enfants étaient changés de département afin que la mère ne vienne pas se proposer comme nourrice.

Chose étrange, un autre Félix FLORESTAN est né à Angers (49) également enfant trouvé, le 27 Avril 1824 mais ce dernier n’a survécu que 2 ans. Je trouve bizarre cette homonymie.

Je cherche donc le parcours de Félix entre sa naissance et son mariage car toutes mes démarches sont restées infructueuse. Merci d’avance à celles et ceux qui pourront m’aider. Je reste à disposition pour tous renseignements complémentaires.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

33 Messages

  • La jeunesse d’un enfant trouvé 12 août 08:55, par martine hautot

    Bonjour ,les deux enfants sont nés en Avril ,mois des fleurs !(mois Floreal du calendrier révolutonnaire aboli qui a pu donner des idées au responsable de l’état-civil)
    Pour le reste peut-être regarder les recensements de Baugé et de Cherbonnières ou les archives de l’ hospice

    Répondre à ce message

    • La jeunesse d’un enfant trouvé 12 août 15:37, par Jacques Seynaeve

      Bonjour,

      Je suis d’accord avec Martine Hautot quant à son explication de l’homonymie.
      Et d’ailleurs, 2 pages avant l’acte de naissance de Félix, on trouve la naissance d’une fille trouvée, à qui l’on donne le patronyme de FLORESTINE (acte n° 23).

      Cordialement.
      Jacques

      Répondre à ce message

    • La jeunesse d’un enfant trouvé 14 août 11:44, par Michelle Poirier

      Bonjour Martine,
      En principe son nom vient d’un opéra, les noms des enfants trouvés avant et après lui sont des morceaux de musiques.
      Ou l’employé de l’état civil était un mélomane, ou il avait une revue pourf l’aider ?
      J’ai fait les recensements de Baugé, Cherbonnière, sans succès.
      Bien cordialement
      Michelle.

      Répondre à ce message

  • La jeunesse d’un enfant trouvé 12 août 09:21, par Juliette Doury-Bonnet

    Bonjour,
    Je n’ai pas de piste à vous proposer, mais j’ai moi-même un AAAGP enfant abandonné dans le Maine-et-Loire. Jean Firmin a été "trouvé dans le tour de l’hospice de la Providence", à Saumur en 1822, et confié à la sœur Perpétue. Parmi ses vêtements, tous en mauvais état, "une mauvaise couette remplie de plumes de poule". Il a eu de la chance, si l’on peut dire, car la même année des enfants trouvés à Saumur ont été nommés Alphonse Facile, Mathias Fenouil, Isidore Favori ou Eugénie Frivole. L’officier d’état civil a attribué le même nom de Jean Firmin à un autre enfant, né un mois avant mon ancêtre.
    Jean est devenu palefrenier et s’est marié en 1845, toujours à Saumur. Il n’a donc pas été "changé de département". Sa fille Emma Gabrielle est née à Saumur en 1850. C’est ensuite que la famille a migré vers Paris, puisqu’Emma Gabrielle s’y est mariée en 1870. Jean Firmin était alors "employé aux petites voitures". Je suppose qu’il soignait les chevaux de la Compagnie des petites voitures qui gérait les fiacres parisiens. J’ignore quand et où il est mort, mais sa femme est décédée en 1896 "au pays" (Brézé, sa commune de naissance).
    Bon courage pour la suite de vos recherches !

    Répondre à ce message

  • La jeunesse d’un enfant trouvé 12 août 10:44, par Martine SCHERRER

    Bonjour, Il me semble avoir cherché dans les archives des hôpitaux pour un cas similaire et avoir trouvé le nom de la nourrice au moment du placement et ensuite d’autres placements à la campagne où il aidait aux travaux de la ferme.
    A partir de là vous pouvez consulter les recensements.
    Avez-vous cherché sa fiche de matricule ? Si mes souvenirs sont bons on doit la trouver à la fin de la liste des conscrits de la même année vous connaitrez son lieu de vie l’année de ses 20 ans et aussi son adresse à cette époque.
    Bonnes trouvailles.
    Martine.

    Répondre à ce message

    • La jeunesse d’un enfant trouvé 12 août 11:08, par Juliette Doury-Bonnet

      Pour un enfant né en 1821, il n’y aura pas de fiche matricule militaire.

      Répondre à ce message

      • La jeunesse d’un enfant trouvé 14 août 16:10, par Martine SCHERRER

        Bonjour, pour la fiche de matricule j’ai fait une erreur cependant il existe des recensements militaires beaucoup plus succints, A cette époque les conscrits étaient tirés au sort en fonction des demandes et de la taille de la commune, le service militaire était très long mais on pouvait se faire remplacer et dans ce cas un contrat était signé chez le notaire garantissant une somme que le remplaçant touchait en fin de contrat.Ce fut le cas pour un de mes ancêtres alsaciens qui a fait 2 remplacements successivement de 7 ans chacun à partir de 1842.Mes excuses pour cette bévue.Martine.

        Répondre à ce message

    • La jeunesse d’un enfant trouvé 14 août 11:48, par Michelle Poirier

      Bonjour Martine,
      Comme le dit Juliette, il n’y a pas de fiche matricule pour les enfants nés en 1821 !!
      Je n’ai pas non plus son placement !!
      J’ai également consulté les recensements, sans succès.
      Bien cordialement
      Michelle. .

      Répondre à ce message

    • La jeunesse d’un enfant trouvé 14 août 11:48, par Michelle Poirier

      Bonjour Martine,
      Comme le dit Juliette, il n’y a pas de fiche matricule pour les enfants nés en 1821 !!
      Je n’ai pas non plus son placement !!
      J’ai également consulté les recensements, sans succès.
      Bien cordialement
      Michelle. .

      Répondre à ce message

  • La jeunesse d’un enfant trouvé 12 août 10:50, par Martine SCHERRER

    En relisant l’acte de mariage je vois qu’il a été fait un contrat de mariage, l’avez-vous recherché il peut contenir des indications intéressantes.

    Répondre à ce message

  • La jeunesse d’un enfant trouvé 12 août 12:53, par Pierrick Chuto

    Bonjour, pour avoir étudié ce sujet pendant plus de 3 ans et écrit un livre sur les enfants trouvés de l’hospice de Quimper au XIXe siècle, il n’y a rien d’étonnant à ce que deux enfants trouvés portent le même nom. Par contre, porter le même prénom c’est plus rare, sauf s’il s’agit de Marie. Les patronymes étant inventés par les religieuses de l’hospice ou les employés,il y avait sans doute des manques d’imagination. De là à penser que les hospices s’échangeaient des listes de noms ? Une circulaire de 1812 préconisait de choisir des noms suivant certains critères bien définis, mais certains hospices n’en avaient que faire.

    Répondre à ce message

    • La jeunesse d’un enfant trouvé 12 août 16:30, par coupris brigitte

      moi aussi j ai une ancêtre trouvée dans un tour à nevers et on lui à donner le nom de PERPETUE philippine donc je ne peux remonter si quelqu un à un conseil je suis preneuse
      Merci

      Répondre à ce message

    • La jeunesse d’un enfant trouvé 14 août 11:15, par Michelle Poirier

      Bonjour Pierrick,
      Et merci pour votre réponse.
      J’ai acheté votre livre à la suite de la conférence de Christian à Saintes.
      Je l’ai "dévoré" avidement et ai appris beaucoup de choses mais, comme vous le dites, les échanges étaient fréquents et donc difficile de s’y retrouver.
      Je ne désespère quand même pas de retrouver sa trace après sa naissance bien que j’ai déjà étudié les ressenssements, hospice et autres possibilité sur place à Baugé.
      Bien cordialement
      Michelle

      Répondre à ce message

  • La jeunesse d’un enfant trouvé 12 août 15:14, par Pellet Yveline

    Bonjour, étant donné la profession de maçon de Félix FORESTAN qui correspond à celle de Pierre MERCIER époux de Jeanne PELLETIER qui a trouvé l’enfant, je me demande si ce couple n’a pas gardé l’enfant qui aurait appris le métier de maçon avec Pierre Mercier .
    Il faudrait regarder les relevés de population de la ville de Baugé.Surtout, qui habitait avec le couple Mercier / Pelletier ?
    bonne recherche
    Yveline

    Répondre à ce message

    • La jeunesse d’un enfant trouvé 14 août 11:20, par Michelle Poirier

      Bonjour Yveline,
      et merci pour votre réponse.
      J"avais pensé à cette piste et suis allée vérifier sur les divers actes de cette famille pour voir si Félix y figurait mais je n’ai rien trouvé, et rien non plus sur les relevés de population !
      Il se cache bien ;
      Cordialement
      Michelle

      Répondre à ce message

  • La jeunesse d’un enfant trouvé 12 août 16:33, par Céline Duris

    Bonjour,
    J’ai rencontré le même problème pour mon AAGP né en 1821 dans l’Indre. J’ai pu retracer son parcours de l’âge de 2 jours jusqu’à 12 ans grâce aux archives hospitalières conservées aux archives municipales de Châteauroux : nom de la nourrice, de son mari, salaire reçu.. .Essayez de voir auprès des archives départementales pour savoir si ses documents existent et si oui, où ils sont conservés. Si l’enfant a été baptisé avant l’abandon, il existe très certainement un acte de baptême, voir auprès du diocèse ou des AD qui pourraient éventuellement conserver les doubles. Cela a été le cas pour mon AAGP mais dans l’Indre.
    Bonnes recherches.

    Répondre à ce message

    • La jeunesse d’un enfant trouvé 14 août 11:27, par Michelle Poirier

      Bonjour Céline,
      Et merci pour votre réponse,
      J’ai consulté les archives des enfants trouvés à Angers, sans succès.
      Il a bien été baptisé mais sans aucune précision , le parrain étant le sacristain.
      Bien cordialeent
      Michelle

      Répondre à ce message

  • La jeunesse d’un enfant trouvé 12 août 19:04, par Christine Blondeau

    Bonjour,
    Il vous faut vous procurer auprès des AD 49 son dossier "assistance publique - enfants trouvés". Pour cela vous devrez vous rendre directement aux archives afin de le consulter et d’en obtenir copie. Ce dossier contient normalement la liste de ses effets quand il a été trouvé, voire même la couleur et les spécificités de ceux-ci, ses lieux de placement et les changements jusqu’à sa majorité, voire même la rémunération et les achats opérés par ses nourriciers. Une fois ces informations trouvées, vous pourrez consulter les recensements qui vous permettront de connaître le(s) foyer(s) où il a été placé et leur composition.
    Avez-vous également recherché son parcours militaire ? Etant né en 1821, classe 1841, il vous faut consulter les délibérations et procès-verbaux des conseils de révision, cela vous permettra de savoir s’il a ou non été exempté.
    Où a-t-il vécu après son mariage ? Si vous le situez sur la Charente-Maritime, je pourrai si nécessaire aller aux archives. N’hésitez à demander, l’entraide sert à ça.
    Bonnes recherches et bon courage à vous.
    Christine

    Répondre à ce message

    • La jeunesse d’un enfant trouvé 14 août 11:38, par Michelle Poirier

      Bonjour Christine,
      Et merci pour votre message.
      Je suis allée aux AD d’Angers mais n’ai rien trouvé, les dossiers ne commençant qu’en 1822.
      Après son mariage,il est resté à Néré, proche de Cherbonnière et y a vécu jusqu’à son décès.
      J’ai sa généalogie descendante complète, dont moi, avec photos et merci pour votre proposition mais j’habite en Charente Maritime et suis souvent allée aux AD de La Rochelle.
      Bien cordialement
      Michelle.

      Répondre à ce message

  • La jeunesse d’un enfant trouvé 16 août 05:02, par Danielle Zbinden

    Bonjour
    La commune de NERE apparaissant aussi sur l’acte mariage de 1853 , ce lieu est peut-être proche de BAUGE ?
    J’aurais cherché cela avec d’autres communes limitrophes dans un rayon limité au compas sur une carte .
    Si le recensement le plus proche de l’année du mariage le permet...pour essayer de remonter le fil

    Répondre à ce message

    • La jeunesse d’un enfant trouvé 16 août 18:08, par michelle poirier

      Bonjour Danielle,

      Baugé est dans le Maine et Loire et Néré en Charente maritime.
      Il n’est sur les relevés de population de Baugé ni sur ceux de Néré en 1851, 1852 et 1853 date de son mariage !!
      Merci pour votre courrier
      Bien cordialement
      Michelle

      Répondre à ce message

    • La jeunesse d’un enfant trouvé 16 août 18:08, par michelle poirier

      Bonjour Danielle,

      Baugé est dans le Maine et Loire et Néré en Charente maritime.
      Il n’est sur les relevés de population de Baugé ni sur ceux de Néré en 1851, 1852 et 1853 date de son mariage !!
      Merci pour votre courrier
      Bien cordialement
      Michelle

      Répondre à ce message

      • La jeunesse d’un enfant trouvé 16 août 22:33, par Danielle Zbinden

        Bonsoir Michelle
        Je vois que vous avez exploré beaucoup de pistes .
        Félix dans sa vie avant mariage louait probablement ses bras dans un ou plusieurs villages où se construisaient des fermes voire y loger sur place .

        Il existe des rencontres de généalogistes dans les départements via un cercle de professionnels peuvant donner des conseils pour élargir la recherche locale.
        Peut-être orienter sur un particularisme régional proche des 2 villes évoquées .
        compte tenu dela profession déclarée dans la période avant mariage.

        Répondre à ce message

      • La jeunesse d’un enfant trouvé 16 août 22:34, par Danielle Zbinden

        Bonsoir Michelle
        Je vois que vous avez exploré beaucoup de pistes .
        Félix dans sa vie avant mariage louait probablement ses bras dans un ou plusieurs villages où se construisaient des fermes voire y loger sur place .

        Il existe des rencontres de généalogistes dans les départements via un cercle de professionnels peuvant donner des conseils pour élargir la recherche locale.
        Peut-être orienter sur un particularisme régional proche des 2 villes évoquées .
        compte tenu dela profession déclarée dans la période avant mariage.

        Répondre à ce message

      • La jeunesse d’un enfant trouvé 16 août 22:35, par Danielle Zbinden

        Bonsoir Michelle
        Je vois que vous avez exploré beaucoup de pistes .
        Félix dans sa vie avant mariage louait probablement ses bras dans un ou plusieurs villages où se construisaient des fermes voire y loger sur place .

        Il existe des rencontres de généalogistes dans les départements via un cercle de professionnels peuvant donner des conseils pour élargir la recherche locale.
        Peut-être orienter sur un particularisme régional proche des 2 villes évoquées .
        compte tenu dela profession déclarée dans la période avant mariage.

        Répondre à ce message

      • La jeunesse d’un enfant trouvé 16 août 22:54, par Danielle Zbinden

        Je remarque que Félix s’est marié après 30 ans il y a probablement une explication rapport à l’apprentissage du métier.
        J’ai moi-même un aïeul né en 1846 trouvé dans un tour sur Paris âgé de 2 jours et transféré en nourrice dans un village du Loir et Cher . Pour l’apprentissage du métier de maréchal
        Ferrand .Il s’est marié passé la trentaine également et dans un village voisin .

        Répondre à ce message

    • La jeunesse d’un enfant trouvé 16 août 18:11, par michelle poirier

      Bonsoir Danielle,

      Baugé est en Maine et Loire et Néré en Charente Maritime.
      Il n’est ni sur les relevés de population de Baugé ni sur ceux de Néré, et Cherbonnière pour 1851, 1852et 1853 date de son mariage !!

      Merci pour votre courrier
      Bien cordialement
      Michelle

      Répondre à ce message

  • La jeunesse d’un enfant trouvé 16 août 13:09, par martine hautot

    l’ hospice de Baugé où devait être remis l’enfant était tenu par les relgieuses hospitalières de Saint joseph .Les archives de la congrégation sont déposées aux AD à Angers
    https://www.rhsj.org/fr/les-origines_86_-1.php

    Répondre à ce message

    • La jeunesse d’un enfant trouvé 16 août 18:18, par michelle poirier

      merci Martine,

      Je vais demander aux AD d’Angers ce dossier

      J’étais allée à Baugé et avait rencontré une congrégation dont je ne me souviens plus le nom mais les archives avaient disparues car cette structure avait changé de responsable et je n’ai pas pu trouvé la suite.
      Bonne fin de journée
      Michelle.

      Répondre à ce message

    • La jeunesse d’un enfant trouvé 16 août 18:20, par michelle poirier

      merci Martine
      J’étais allée à Baugé et avait rencontré une congrégation mais qui avait changé de responsable et les archives ont disparu.
      Je vais demander aux AD ce dossier en espèrant y trouver mon bonheur
      Bonne fin de journée
      Michelle

      Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2022 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Mentions légales | Conditions Générales d'utilisation | Logo | Espace privé | édité avec SPIP