www.histoire-genealogie.com

----------

Accueil - Articles - Documents - Chroniques - Dossiers - Album photos - Testez vos connaissances - Serez-vous pendu ? - Entraide - Lire la Gazette - Éditions Thisa


Accueil » Articles » Entraide généalogique ou historique » Est-ce la même Christine DUWEZ ? Est-ce le même Médard JORET ?

Est-ce la même Christine DUWEZ ? Est-ce le même Médard JORET ?

Le vendredi 2 septembre 2022, par Richard David

Une énigme que j’ai rencontrée en 2011 et dont je n’ai toujours pas la réponse malgré les quelques compléments d’information que j’ai pu obtenir depuis lors [1].

Médart JORET (°1739), fils de Christine DUWEZ est-il le parrain de Médard PATIGNY (°1756), fils de (la même ou d’une autre) Christine DUWEZ ?

À l’origine de l’énigme, deux couples.

Couple A. Ursmer JORET (JOREZ) et Christine DUWEZ (DUVÉE, DUEZ)

Ursmer JORET est né à Lobbes [2] (Belgique [3]) et peut-être le 17 janvier 1711 [4]. Il vit vers 1739 en concubinage [5] avec Christine DUEZ, "de la paroisse de Fontaine-l’Évêque". Ursmer décède peut-être le 7 octobre 1782 à Lobbes [6].

Le couple A a un fils, Médard JORET, baptisé le 7 mars 1739 à Fontaine-l’Évêque (Belgique) :

« 1739 Le [7] de mars fut né et le meme jour batizé Medard JORET fils illegitime de Ursmer de la paroisse de Loble et de Christinne DUEZ jeune fille de cette paroisse le parein fut medard DELMOTTE et mareine Marie Louise BOUVIGNE ss Ursmer joret, Medard delmotte ici est la marque de la mareine pour ne scavoir ecrire J Druart vicaire », FamilySearch, RP Fontaine-l’Évêque, B (1699-1778), v213/832.

Pas d’autre enfant de ce couple A n’a été trouvé.

Médard JORET épouse Jeanne Elisabeth LOISON à Charleville (Ardennes, France) le 26 avril 1763 :

« L’an de grace [1763] le [26] avril après avoir publié (...) les Bans de mariage entre Medart JORET fils naturel de Ursmer JORET et de Christine DUVÉE de la paroisse de marlÿ (...) d’une part : et Jeanne Elizabethe LOISON fille de Jacques LOISON et de Catherine Legat en fait SIGAT de cette paroisse d’autre part. Vûe le consentement de Christine DUVÉE mere du marié passé a Marlÿ le [13] janvier dernier. (...) en presence et du consentement de Jacques LOISON pere de la mariée, remÿ LOISON, Jean LOISON et de pierre MARTIN qui nous ont certifié le Domicile et la liberté des parties a contracter mariage sous les peines portés par Lordonnance et ont signé avec moÿ an et jour que dessus. Le marié, remÿ LOISON, Jean LOISON, et pierre MARTIN, ont declarés ne scavoir ecrire. ss Loison, LOISON, Grimon », AD Ardennes, Charleville, 1757-1766, v 384, Ancestry, NMD, Ardennes, France, 1791 à 1892, 969/3204.

Le consentement de la mère de Médard JORET est mentionné explicitement dans l’acte de mariage ; par contre, le consentement du père ne l’est pas. Si le consentement du père était obligatoire, on peut en conclure que le père est décédé ou absent. Mais l’acte de mariage est muet à ce sujet. Si ce consentement n’était pas obligatoire, par exemple parce que l’enfant était illégitime, on ne peut rien en déduire... Bref, cette absence de consentement de Ursmer JORET n’apporte jusqu’à présent aucune information pertinente...

Couple B. Mes sosas 248 et 249. Nicolas PATIGNY (PATINIER, PATINI, PATINŸ) et Christine DUWEZ (DUEZ, DUET)

Nicolas PATIGNY, né, selon son acte de décès, vers 1713 à Fontaine-l’Évêque, [7]. Il épouse le 29 septembre 1744, à Fontaine-l’Évêque, Christine DUWEZ :

« 29 7bris 1744 tribus bannis proclamat[ionibu]s nulloque interjecto impedimento in facie ecclesiae matrimonialiter juncti sunt Nicolaus PATINI et Christina DUEZ presentibus Nicolao BAUDOUX et Ludovico FRANCOIS », FamilySearch, RP Fontaine-l’Évêque, M(1638-1778), v 109/709.

Il décède à Marly (France, Nord) le 7 avril 1788 :

« L’an [1788], le [7] du mois d’avril est decedé (...) Nicolas PATINIER, natif de fontaine l’évêque, âgé de [75] ans, de son stile cloutier, époux de Christine DUET de cette paroisse. Il a été inhumé le [9] dudit mois dans le cimetière de ce lieu présens les témoins soussignés (ss) Bazin(?), françois Charlart(?) (...) », RP Marly, BMS (1737-1788), v 1183/1189.

Christine DUWEZ, née sans doute vers 1720, en un lieu inconnu [8] est décédée entre le 7 avril 1788 [9] et le 16 juin 1811 [10]. Christine est dite « de cette paroisse [Marly, Nord, France] » sur l’acte de décès [1788] de son époux.

Le couple B a 8 enfants (ou 7) [11].

Les 3 premiers sont nés à Fontaine-l’Évêque (Belgique) :

  • Pierre Joseph Ghislain [1745-1769] [12],
  • Nicolas Joseph Ghislain [1747] [13],
  • et Jean Baptiste Joseph, mon sosa 124, [1749-1811] [14] ;

les autres sont nés à Marly (Nord, France) : [15]

  • Marguerite [1751] [16],
  • Pierre Joseph [vers 1754-1758] [17],
  • Jacques Joseph [1754] [18],
  • Médart Joseph [1756-1759] [19]
  • et Marie Claire Joseph [1758-1831] [20].

Médard Joseph PATINI, né le 23.02.1756 à Marly (France, Nord) a pour parrain un certain Médart JORET, "de son style cloutier".

Simples coïncidences ?

Si c’est la concubine de Ursmer qui devient en 1744 l’épouse de Nicolas, alors Médard JORET, fils de Ursmer, âgé de 16 ans en 1756, peut très vraisemblablement être le parrain de Médard PATINI, qui serait alors son demi-frère utérin.

Lors du baptême en 1739 de Médard JORET, fils Christine DUEZ, celle-ci est dite de la paroisse de Fontaine-l’Évêque. C’est aussi à Fontaine-l’Évêque que réside l’épouse de Nicolas PATIGNY, entre 1744, date de son mariage et 1750, date de son déménagement pour Marly.

Le consentement de Christine DUVÉE au mariage de son fils Médard JORET, célébré à Charleville (Ardennes, France) le 26 avril 1763, est "passé à Marly" (Nord). Christine habite donc très probablement Marly en 1763. C’est aussi à Marly que Christine, l’épouse de Nicolas PATIGNY, engendre ses 5 (ou 4) derniers enfants entre 1751 et 1758 et qu’elle réside lorsque son époux décède en 1788.

Tentatives pour confirmer l’hypothèse qu’il s’agit de la même Christine DUWEZ et/ou du même Médard JORET

Utilisation de la technique classique de la recherche de parentés parmi les parrains et marraines

L’application de cette technique perd ici beaucoup de son efficacité car il n’existe pas de certitude concernant les parents de Ursmer JORET et de Nicolas PATIGNY [21] et les parents de Christine DUWEZ n’ont pas été trouvés jusqu’à présent.

Parrain et marraine de Médard JORET, baptisé en 1739, fils du couple A

Médard DELMOTTE et Marie Louise BOUVIGNE.

Les recherches effectuées, à partir de ces deux patronymes, à Fontaine-l’Évêque et dans les environs, n’a pas permis de mettre en évidence un parent du couple A ni du couple B.

Parrains et marraines des enfants du couple B

Dans l’ordre chronologique des baptêmes. 1745 : Pierre Philippe DUEZ, Anne Thérèse DULANLOY ; 1747 : Nicolas Joseph Ghislain DUEZ, Philippe BAUDOUX ; 1749 : Jean Baptiste DENUIET, Catherine HACARDIAUX ; 1751 : Jean Baptiste DUSART, Marguerite BENOIT (HENOIT ?) ; 1754 :Jacques Joseph DELGRANGE, Aldegonde DELWARTE ; 1756 : Médard JORET, Marie Adrienne DANDOY ; 1758 : Jean Baptiste DANDOIT, Marie Claire DELORMEAU.

Il existe un Philippe BAUDOUX, baptisé à Fontaine-l’Évêque le 1er mai 1730 qui a un frère Nicolas Joseph, baptisé au même endroit, le 22 mars 1726, ce dernier pouvant être un des témoins au mariage, en 1744, du couple B.

Il existe une Marguerite BENOIT qui épouse un Pierre JORET à Charleroi (Belgique), le 26 février 1724 [22]. Rien n’a pu être déduit de cet élément jusqu’à présent.

Il existe une Jeanne DUWÉ qui épouse un Jacques Joseph LAGRANGE (DELGRANGE) à Haussy (France), le 18 mai 1717 [23]. Rien n’a pu être déduit de cet élément jusqu’à présent.

Médard JORET, parrain en 1756 de Médard PATIGNY, est "cloutier". Médard JORET, fils de Ursmer JORET, l’est-il ? Rien ne permet de l’affirmer jusqu’à présent. Son beau-père, Jacques LOISON, par contre, l’est [24].

Parrains et marraines des enfants du couple Médard JORET x Jeanne Elisabeth LOISON

Dans l’ordre chronologique des baptêmes. 1764 : Jean AUBRY, Marie Poncette LOISON ; 1765 : Pierre LOISON, Marie Jeanne LOISON ; 1767 : François ADLER, Marie Poncette LOISON ; 1769 : Nicolas COSSON, Marguerite FAVRY [25] ; 1770 : Jean Baptiste LOISON, Jeanne Catherine LOISON ; 1772 : Nicolas THIBAULT, Marie Jeanne LOISON [26] ; 1773 : Jean Baptiste RENAUX, Jeanne Madeline LALLEMENT ; 1774 : Albert GOBERT, Anne BOURGEOIS ; 1775 : François Philippe JORET, Elisabeth BOCQUET.

Il existe un Thomas PATIGNY qui épouse à Fontaine-l’Évêque, église St Vaast, le 14 mai 1731 [27] et non 1721 [28], une Alexandrine BOURGEOIS, "de la paroisse de Landelies" [29].
Ni la parenté éventuelle entre Alexandrine et Anne, ni l’ascendance de Thomas [30] n’ont été trouvées jusqu’à présent.

A part peut-être ce Thomas, il n’y a pas, semble-t-il, l’ombre d’un parent du couple B parmi les parrains et marraines des enfants de ce couple.

Appel à l’aide

A la lecture de ce qui précède, on découvre facilement quels sont les éléments qui manquent actuellement pour pouvoir affirmer avec certitude que :

  1. Médard JORET, fils du couple A, est le parrain de Médard PATIGNY, fils du couple B
  2. Christine DUWEZ (couple A) et Christine DUWEZ (couple B) sont une seule et même personne.

Notons qu’aucune des deux affirmations n’implique l’autre.

Je remercie d’avance celles et ceux qui pourront m’aider à résoudre cette énigme.


[1notamment de François VERLAINE, descendant du couple A ci-dessous

[2Ursmer est mentionné "de la paroisse de Loble" lors du baptême de son fils Médard

[3L’appartenance indiquée pour les communes et les villes est contemporaine

[4Table des baptêmes de Lobbes, v 96/491. Les registres des baptêmes de Lobbes ne sont pas accessibles, à ce jour, en ligne

[5leur fils est mentionné "illégitime" dans son acte de baptême (1739) et "naturel" dans son acte de mariage (1763)

[6les tables de décès de Lobbes (vue 206/491) mentionnent le décès d’un Ursmer JOREZ à cette date ; les registres des décès de Lobbes ne sont pas accessibles, à ce jour, en ligne

[7Il existe l’acte de baptême, à Fontaine-l’Évêque, d’un Nicolas PATINIER, daté du 19 septembre 1696, fils de Martin et de Catherine DELPIERRE. L’erreur de 17 années entre 1696 et 1713 est un écart important mais ce type d’erreur est fréquent dans les actes de décès. Il n’a pas pu cependant être démontré, jusqu’à présent, que c’est ce Nicolas PATINIER qui épouse Christine DUWEZ. Il faut néanmoins remarquer que si c’est le cas, Nicolas aurait alors engendré son dernier enfant à l’âge de 60 ans, ce qui n’est pas impossible...

[8les recherches à Fontaine-l’Évêque, Forchies-la-Marche, Piéton, Marchiennes-au-Pont, Lobbes, Anderlues, Landelies, Wihéries, Dour, Quaregnon, Thoricourt, Wodecq, Haussy, Tournai n’ont donné aucun résultat

[9vivante à cette date, date de décès de son époux

[10car décédée sur l’acte de décès de son fils Jean Baptiste PATIGNY

[11Pierre Joseph, ° vers 1754, car décédé en 1758 à l’âge de 4 ans, étant très probablement la même personne que Jacques Joseph, °1754

[12« 22a maij [1745] baptizatus e[st] Petrus Joseph[us] Ghislenus filius legitimus Nicolai PATINI et Christine DUEZ conjugum quem susceperunt Petrus Philippus DUEZ et Anna Theresia DULANLOŸ », RP Fontaine-l’Évêque, St Vaast, B(1723-1778), v 37/81

[13« [1747] 31 januarii baptizavi prolem natam ex Nicolao PATINI et Christinâ DUEZ conjugibus quam susceperunt Nicolaus Joseph Ghislain DUEZ cum Philippina BAUDOUX nomen prolis Nicolaus Joseph Ghislenus », RP Fontaine-l’Évêque, St Vaast, B(1723-1778), v 41/81

[14« 19a junii [1749] baptizatus est Joannes Baptista Joseph filius legitimus Nicolai PATINI et Christinae DUEZ conjugum quem susceperunt Joannes Baptista Joseph DENUIET et Catharina HACARDIAUX », Arch.be, RP Fontaine-l’Évêque, St Vaast, B(1723-1778), v 46/81

[15Dès le XIIIe siècle, la tradition cloutière s’est enracinée à Fontaine-l’Évêque avec la création des premiers ateliers artisanaux et le développement d’un commerce régional. La fabrication des clous à la main allait ainsi contribuer à faire de Fontaine un centre industriel réputé à travers l’Europe. Vers 1750, la localité abritait une quinzaine de forges à clous. A cette époque, le roi de France Louis XV débaucha même des cloutiers fontainois pour fonder la Manufacture royale de Marly, près de Valenciennes. Les cloutiers de la région étaient considérés comme les meilleurs ouvriers dans ce secteur de fabrication. Les exportations de clous fontainois représentaient plus de la moitié de celles de l’ensemble des Pays-Bas autrichiens. Fontaine rive son clou au passé, Guy Ittelet, 27 juillet 2000, Journal LE SOIR.

[16« 114. Lan [1751] le [22] aout fut baptise Margueritte née le même jour (...) fille de Nicolas PATINŸ cloutier de profession et de Christine DUWEZ son épouse légitime parain Jean Baptiste DUSART maraine Margueritte BENOIT (HENOIT ?) tous deux de cette paroisse. Le père présent. Lesquels n’ont signé pour ne scavoir écrire. ss Desvignes, curé de Marly », AD Nord, Marly, BMS [1737-1788], v 412

[17« L’an [1758] le [15] juillet est decedé pierre joseph PATINI, fils de Nicolas PATINI âgé de [4] ans et fut inhume le lendemain au cimetiere, Banneton, curé de Marly », AD Nord, Marly, BMS (1737-1788), v 433/1192. Le curé a écrit en fait [1750] mais il s’agit d’une erreur, les actes qui précèdent et ceux qui suivent sont bien datés de [1758]. Contrairement à son décès, le baptême de Pierre Joseph n’a pas été trouvé à Marly.

[18« L’an [1754] le [15] avril fut baptisé jacques joseph né le [14] de ce mois (...) fils de nicolas PATINŸ cloutier (...) et de christine DUWEZ son épouse (...) parain Jacques Joseph DELGRANGE paroisse d’aulnoit maraine Aldegonde DELWARTE aussi paroisse d’aulnoit Le père présent Lesquels n’ont signé pour ne savoir écrire (...) », RP Marly, BMS (1737-1788), v 309/1189

[19« L’an [1756] le [24] fevrier a eté baptisé Medart Joseph PATINI né le jour précédent (...) fils de Nicolas de son style cloutier et de Christine DUWEZ son épouse légitime parain Medart JORET de son style cloutier marainne Marie Adrienne DANDOŸ (...) ne scavoir écrire le père présent ss felix Banton, curé de Marly », FamilySearch, RP Marly, BMS(1737-1788), v 513/1336

[20« Lan [1758] le [20] février a été baptisée marie claire joseph PATINŸ née le mesme jour (...), fille de Nicolas de son style cloutier et de Christine DU WEZ son épouse légitime parain jean baptiste DANDOIT, de son style cloutier de cette paroisse Marainne Marie Claire joseph DELORMEAU ?dolormeau ?delermeau ? de la paroisse N Dame La Chaussée a Valencienes lesquels ont declarez ne scavoir ecrire Le pere présent (...) Banneton, curé de Marlÿ », AD Nord, Marly, BMS (1737-1788), v 425/1192

[21Rien ne confirme en effet, jusqu’à présent, que l’Ursmer JORET baptisé le 17 janvier 1711 est le concubin de Christine DUWEZ et le père de Médard. De même rien ne confirme, jusqu’à présent, que le Nicolas PATINIER baptisé le 19 septembre 1696 est l’époux de Christine DUWEZ

[22« Februarius 1724 [26] feb : 1724 : Proclamationibus tribus more solito peraetis ...?... : Matrimonium inierunt Petrus JORET et Margareta BENOIT Parochiani mei praesentibus testibus Joanne BOUSSŸ, Catharina BOUSART, pluribusque alijs », FS, RP Charleroi, StLouis/StChristophe, M(1708-1756), v 22/48

[23« Le [18] maÿ 1717 ont espousés Jacq LAGRANGE et Jeanne DUWÉ de cette paroisse en presences de Simon DELCROIX et Jean François FOREAU ss (...) Simon delcroix, jean frainsoi fanraut, marcq Jacq francois X Duwé », ADNord, M(1524-1893), v 1022/1202

[24« Lan de Grace [1737] le [5]e novembre, Je Etienne Albert MARTINET, prêtre chanoine et curé de Braux soussigné ay batisé la fille de Jacques LOISON cloutier et de Jeanne Catherinne SIGAS ses père et mère marié ensemble a laquelle on a imposé le nom de Jeanne Elisabeth le parain a été Jean Vivent LOISON et la mareinne Jeanne Elisabeth SIGAS tous de cette paroisse quoi ont signés a l’exception du parain qui a marqué déclarant ne scavant ecrire ni signer ss (...) jeanne elisabeth sigas (...) », AD08, RP Braux, BMS(1701-1740), v 454/499

[25mariés à Charleville (Ardennes, France) le 23 décembre 1763

[26mariés, selon l’acte de baptême de Nicolas JORET, le 21 février 1772 à Charleville (Ardennes, France

[27« Die 14a maij 1731 tribus factis proclamationibus nulloque interjecto impedimento conjunxi matrimonialiter in facie ecclesiae Thomana PATIGNŸ ex hac parochia cum Alexandrina Joseph BOURGEOIS ex parochia de Landelie praesentibus Carolo BOURGEOIS et Joanne BOURGEOIS testibus ad praemissa requisitis », Arch.be, RP Fontaine-l’Évêque, St Vaast, M(14/02/1638 - 10/08/1768), 91/129

[28comme le mentionne erronément la table des mariages, Family Search, Fontaine-l’Évêque, TaM(1625-1796), v 330/509

[29Les tables de baptêmes de Landelies (1610-1803) ne mentionnent cependant ni le baptême d’Alexandrine ni celui d’Anne.

[30Il existe un Thomas PATINIER, fils de Jean et de Anne BAUDINNE, né à Fontaine-l’Évêque le 15 juin 1698

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
  • Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

3 Messages

  • Bonjour,
    Probablement les mêmes ,mais pour en avoir la certitude il faudrait trouver un état de la population de Fontaine l’ évêque ou de Marly à l’époque :je pense que Christine a gardé avec elle l’enfant né hors mariage ,qu’il s’est intégré à sa seconde famille et a déménagé avec elle à Marly ;
    une piste pourrait être un passeport établi pour permettre à la famille de voyager

    Répondre à ce message

  • Bonjour,
    Avez-vous trouvé les testaments et/ou les différents contrats de mariages ? Normalement, avec ces documents, vous devriez avoir plus de renseignements.
    En tous les cas, même s’il n’y a pas de certitudes, il y a de fortes probabilités pour que les deux Christine et les deux Médard soient les mêmes.
    Bonne continuation.

    Répondre à ce message

  • Petit détail : à cette époque on ne vivait pas en concubinage. Les enfants illégitimes étaient soit d’origine adultérine (dans ce cas, la plupart des prêtres l’indiquaient) soit le fruit d’amours pas forcément acceptés par l’entourage.

    Le fait que christine soit indiquée comme "jeune fille" pourrait laisser penser qu’il s’agit d’une fille "séduite" et qu’ursmer n’a pas voulu/pu officialiser leur relation.

    A mon sens, il est inutile de chercher le décès d’ursmer avant le mariage de christine : ils ont dû faire leur vie chacun de son côté.

    Répondre à ce message

https://www.histoire-genealogie.com - Haut de page




https://www.histoire-genealogie.com

- Tous droits réservés © 2000-2022 histoire-genealogie -
Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Mentions légales | Conditions Générales d'utilisation | Logo | Espace privé | édité avec SPIP